À l’âge de 16 ans Oliver Esmonde White côtoie des musiciens qui l’ont inspiré, et dès lors il manifeste sa passion pour la musique. Il joue le corps français de façon professionnelle à partir de la fin des années 60 et jusqu’au début des années 70. Il décide de renoncer à cette carrière pour explorer le côté affaire de la musique. Comme le piano était le pilier de l’industrie de la musique à cette époque-là, il étudie la technique du piano avec un maître technicien. Il ne quitte jamais ce champ d’expertise et il en explore depuis ses multiples facettes.

Oliver Esmonde White démontre une insatiable curiosité sur plusieurs sujets. La lecture est son passe-temps préféré. Au fil des ans il s’intéresse à l’architecture paysager, la fabrication de la bière et des vins, il est passionné de philosophie et démontre un vif intérêt pour plusieurs types de technologies, dont bien sûr l'histoire du piano et précisément sa fabrication. Par ses voyages il découvre différentes cultures et des personnalités fascinantes.

Sa curiosité naturelle, sa vision, son désir d'innover sont indissociables avec le désir de partager les savoirs avec d'autres techniciens de piano.